Au-delà de l’Ego, il y a l'Amour!

mai 28, 2020

Nous cherchons l’amour, il faut bien se le dire. Dès notre tendre enfance nous cherchons à être aimés de nos parents ; ce faisant, nous essayons de correspondre à l’image qui est valorisée par nos éducateurs. Ainsi va la vie! Plus tard, nous voulons correspondre aux amis, aux standards de la société dans laquelle on évolue pour réussir et être reconnu mais, au fond, c’est surtout pour être aimé.

Nous cherchons partout : dans les avoirs matériels, dans les connaissances et dans les habiletés particulières à devenir plus heureux.

Nous pensons toujours que nous serons plus heureux quand nous aurons ceci ou cela ! Je vais être heureux lorsque j’aurai ce diplôme, lorsque j’aurai atteint cet objectif, lorsque j’aurai trouvé un(e) amoureux(se) ou bien lorsque j’aurai des enfants, etc.

C’est vrai que ces rêves, ces objectifs nous font du bien et nous réjouissent pour un court moment car l’égo est satisfait, mais jamais pour longtemps. Le jeu reprend et j’ai besoin d’autre chose pour me sentir heureux.

Ce n’est qu’un constat : le jeu de la vie est ainsi fait!

Je ne voudrais pas paraître sinistre mais j’aime être réaliste car cela m’apporte une perception nouvelle.

Je peux jouer à ce jeu en sachant consciemment que ce que je cherche « c’est l’amour ».

Je peux aussi me laisser prendre au jeu en cherchant dans les illusions extérieures ce qu’elles ne peuvent pas m’offrir. Cultiver ainsi un vide, une insatisfaction profonde, certes, et pas toujours consciente, mais mesurable par des désirs incessants.

Donc si l’amour et le bonheur véritable ne se trouvent pas à l’extérieur de nous, peut-il être à l’intérieur?

Et si ce que nous cherchons était là, accessible à tous, sans aucune discrimination?

Ce serait bien trop facile, répond l’égo.

Le chemin vers l’intériorité nous permet d’apprendre à utiliser nos quatre dimensions soit celles du corps physique, des émotions et du mental que, lorsqu’ils sont dans un mode défensif, représentent notre égo, ou si vous préférez notre personnalité. Et notre quatrième dimension est celle de notre spiritualité.

La source de l’amour se trouve en nous, dans cette dimension spirituelle qui est en chacun de nous.

On peut l’ignorer, la rejeter mais on ne peut jamais la perdre.

La bonne nouvelle c’est qu’on a le choix : Soit d’utiliser les dimensions de l’égo pour nous étourdir et nous garder prisonniers des illusions,

Ou

Pour nous servir à plonger dans notre intériorité et d’accéder à l’amour, à la paix d’esprit et à une joie profonde et constante qui est en nous.

À vous de choisir de qu’elle façon vous voulez jouer le jeu de la vie.

« Tout ce qu’il nous faut est de mettre de l’ordre à l’intérieur de nous et l'extérieur prendra soin de lui-même. » Eckhart Tolle.
Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.