Ce qu'il faut savoir sur la détoxication

Bien-être mai 28, 2020
  • Toxines bioaccumulatives
  • Phénomènes d’intoxications
  • Facteurs environnementaux toxiques
  • Maladies environnementales
  • Hypersensibilité environnementale

Comme vous le savez la promotion négative, sur notre industrie des produits naturels et les fameuses détox, prend toute une place dans les médias qui traitent de santé. Ce genre de désinformation négative conduit à une confusion du public qui doit être éclairée.

Les xénobiotiques, toxines originaires de la pollution de l’extérieur du corps sont responsables de maladies dégénératives chroniques, de dysfonctionnements immunitaires, d’hypersensibilité environnementale, de troubles endocriniens… et comme nous le dit si bien l’OMS le quart des maladies sont causées par la pollution qui affecte le corps et notre santé. Des protocoles infaillibles se retrouvent à l’échec avec certaines personnes, pourquoi?

Avez-vous pensé aux intoxications environnementales?

Les récepteurs cellulaires et médiateurs sont occupés par des toxines qui entravent le métabolisme et le fonctionnement adéquat de la machine humaine.

La détox systémique complète, un protocole à ne pas oublier!

Ce message nous le savons, il nous est répété sans cesse, mais appliquez-vous vraiment les principes, les protocoles de détoxification? Tôt ou tard la thérapie chélatrice doit être intégrée dans un protocole, une diète, une hygiène quotidienne afin de servir une protection systémique.

Voici quelques effets reconnus des surcharges en xénobiotiques:

  • Perturbateurs neuroendocriniens ;
  • Perturbateurs immunitaires ;
  • Perturbateurs nerveux ;
  • Allergies ;
  • Asthénie ;
  • Anxiété ;
  • Troubles mnésiques, cutanés, respiratoires, cardiaques, musculo-squelettiques, neurologiques…

Les voies d’absorption des polluants sont : tube digestif, la peau, la respiration. L’inhalation de micro et nano particules issues de l’industrialisation et de la combustion des biomasses provoquent un stress oxydatif suivi d’une réaction inflammatoire chronique locale, devenant systémique, affectant à terme le système réticulo-endothélial (système relié à l’immunité permettant également la destruction et l’élimination de corps étrangers, toxines… Le foie, le système lymphatique, la moelle osseuse, la rate font partie de ce système réticulo-endothélial). Les poumons sont le point d’entrée de nombreuses micro particules toxiques bioaccumulatives affectant les poumons ainsi que d’autres organes et systèmes… Le benzène (moelle osseuse), le carbone disulfide (système cardiovasculaire et nerveux), cadmium (reins), mercure (reins et système nerveux).

L’intoxication :

L’intoxication désigne l’apparition d’effets nocifs suivant l’exposition à des substances chimiques. L’absorption, la distribution (systèmes de transport des substances chimiques) et la force des toxines a un impact diffèrent selon la sensibilité de chaque individu, donc l’historique de santé (pathologie et troubles fonctionnels hépatiques, rénaux, intestinaux, métaboliques…), de la pharmacodynamie et de la pharmacocinétique.

C’est à dire qu’il faut tenir en compte que l’absorption et la distribution des toxines dans le corps sont influencées par les propriétés des toxines elles-mêmes (taille de la molécule, degré d’ionisation, solubilité dans l’eau et dans les lipides, liaison protéique), et par les barrières physiologiques qu’elles traversent, composition des membranes (voir intestins poreux), tailles des pores. La sévérité et la réversibilité de la toxicité dépendent de la dose, de la concentration, de la durée du contact et de la puissance toxinique. La plupart du temps nous observons des cas d’intoxication insidieuse qui se produisent sur de longues périodes et engendrent des troubles fonctionnels divers, sans lien précis avec une cause directe d’intoxication contrairement aux phénomènes toxicologiques aigus connus en médecine.

Les métaux lourds présents dans notre corps jouent un rôle central dans toutes les maladies chroniques. La filtration et l’élimination des toxines passent par :

  • Foie
  • Rein
  • Intestin
  • Lymphe
  • Transpiration
  • Expiration
  • Exfoliation

Plusieurs options existent afin de mener à terme ce ménage corporel.


Cyril Meyre ND.A

Naturopathe/Coach santé

cyrilmeyre.com

Références:

1- Harrision’s, Principles of internal medecine, Mc Graw Hill, 2012

- David Rakel, Integrative medecine, Saunders Elsevier, 2007

- Nielsen GD, Larsen ST, Olsen O, et al. Do indoor chemicals promote development of airway allergy? Indoor Air 2007;17 (3) : 236-55

- Grandjean P. Bellinger D. Bergman A, et al. The faroes statement: Human health effects of developmental exposure to chemicals in our environment. Basic Clin Pharmacol Toxicol. 2008;102:73–75

- Howard Hu, Heavy metal poisoning, Chapter e49, Harrison’s, Principale of internal medecine, Mc Graw Hill, 2012

Virginie G

Naturopathe qualifiée combinant science moderne et sagesse ancestrale pour offrir des outils pertinents à votre vitalité.

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.