Dirt

Vie Durable oct. 13, 2020

Lorsqu’on parle de changement climatique, la première chose qui nous vient en tête c’est l’atmosphère, la qualité de l’air auquel l’être humain contribue à sa destruction. Et si, plutôt qu’être sur notre tête, la réponse se trouvait en partie sous nos pieds.

Notre planète subit un grand réchauffement et nous sommes sous le point d’atteindre un point de non-retour. Nous estimons une augmentation de la température de 1.5 degrés Celsius depuis l’ère de l’industrialisation, comparativement à une hausse de 1 degré Celsius les 10 000 années précédentes. Le temps est venu d’agir et de poser des gestes concrets afin d’inverser cette catastrophe.

Que s’est-il passé à notre planète depuis les dernières années? Et comment combattre cette crise climatique? La réponse semble beaucoup plus simple à comprendre que de la mettre en pratique. Durant les dernières années, les activités de l’être humain ont contribué à une hausse radicale du dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère et la plupart des recherches se penchent sur ce phénomène. Mais pourquoi nous parlons peu de la qualité du sol quand une terre riche et de qualité peut aider à résoudre une partie du problème?
L’être humain est composé de 16% de carbone et les plantes de 99%. On expire le CO2, qui est ensuite inspiré par les plantes et 40% de son absorption est envoyé stratégiquement dans le sol par ses racines afin de nourrir les micro-organismes sous terre. Ces derniers apportent des minéraux en échange et, par la suite, ce carbone est dissous dans le sol. Il faut donc tenter de l’enfouir sous terre plutôt que de le laisser s’évaporer dans l’atmosphère et d’affecter le réchauffement planétaire.

Non, les plantes ne sont pas les seules à contribuer à une terre fertile et prometteuse, les herbivores ont aussi un grand rôle essentiel à la régénération du sol. Ils labourent naturellement la terre en se déplaçant et en déposant leurs excréments qui nourrissent et enrichissent les microbes. Lorsque le bétail se déplace et broute l’herbe, les racines, constituées de carbone, se décollent et se détériorent dans le sol. Le pâturage est une méthode naturelle de contribuer à la santé de la planète mais aussi à l’agriculture.

Parlons d’agriculture, nous avons vécu un grand changement dans ce secteur d’activités depuis les dernières années. L’évolution de l’agriculture a eu un impact majeur dans l’augmentation d’émission de gaz à effet de serre. Elle se positionne dans les premiers rangs des plus grands pollueurs de notre planète. L’industrialisation du bétail, autant pour sa viande que pour les produits laitiers, celle de la volaille, du poisson et des méthodes de cultures émettent plus de dioxydes de carbone que tous les moyens de transport mis ensemble, incluant les autos, les trains, les avions, etc. C’est pourquoi le temps est peut-être venu de faire un retour en arrière et de reprendre les vieilles habitudes et de cultiver comme nos ancêtres qui vivaient de façon durable. Non seulement, elles sont meilleures pour la santé de notre planète mais aussi pour notre propre santé.

D’autres côtés néfastes sont aussi reflétés par l’agriculture moderne, comme les enjeux de l’utilisation des pesticides. Les pesticides ont fait leur apparition dans les années 1930 afin d’aider les agriculteurs à optimiser les profits de leurs récoltes et de permettre aux commerçants une plus grande quantité d’aliments à offrir dans leurs chaînes d’approvisionnement. Non seulement tout le monde a pu augmenter leurs profits, mais les agriculteurs promettaient des ressources alimentaires à tous, tout en rassurant les autorités sanitaires qu'ils éliminaient les parasites et les germes sur leurs aliments. Cela explique pourquoi, au fil des années, les pesticides ont gagné beaucoup en popularité. Mais nous avons peut-être oublié de mesurer les effets néfastes de ces derniers plutôt que de se laisser séduire par leurs avantages.

Les pesticides sont de grands destructeurs pour l’environnement mais aussi pour notre santé. Ils détruisent notre sol et diminuent la qualité de notre terre. Des millions de tonnes sont répandues annuellement et séquestrent le CO2 en surface plutôt que le laisser se dissoudre naturellement dans le sol. Pour finalement se propager partout, pas seulement dans le sol mais aussi dans l’eau, dans notre corps, et même dans le lait maternel qui est transmis aux nourrissons. En plus de tuer les bactéries et les micro-organismes du sol, ils tuent ceux dans notre organisme et peuvent causer plusieurs problèmes de santé tels que le cancer et beaucoup d’autres anomalies pédiatriques et congénitales, le TDAH, etc. Il est donc très important de tenter de les éliminer le plus possible de notre environnement.

Mais comment se désintoxiquer de ces produits chimiques qui envahissent notre quotidien? Premièrement, il faut prioriser les produits naturels et biologiques dans notre panier afin de réduire le risque d’être exposé aux pesticides que contiennent 62% des fruits et 30% des légumes consommés. Il est possible de se procurer un nettoyant bio à fruits et légumes qui élimine les produits chimiques agricoles, la cire, les agents de conservation et les saletés. J’ai, pour ma part, adoré le Nature Clean qui se retrouve en vente chez Gagné en Santé à un coût très abordable.

La sève de bouleau et Flor Essence est aussi un bon remède diurétique afin de purifier naturellement et de débarrasser l’organisme des toxines et des déchets. Tous les deux peuvent être trouvés chez Gagné en Santé, ainsi que d’autres cures de désintoxication.

https://www.gagneensante.com/products/flor-essence-500-941-ml

Des changements radicaux doivent être pris afin de pouvoir contribuer au refroidissement global. En faisant des changements chaque jour, nous pouvons toujours y arriver. Il suffit de faire des choix plus consciencieux et d’encourager les cultivateurs locaux. Cela aiderait radicalement à réduire l’utilisation des pesticides de la production de masse. Moins de pesticides égale à une terre riche, de qualité et un organisme en santé.

Flor Essence | 500/941 ml
Flor Essence Alliant tradition, histoire et résultats éprouvés, Flor•Essence® purification naturelle constitue une façon naturelle de débarrasser l’organisme des toxines et des déchets. Inspirée d’une formule ojibwée traditionnelle, la formule à base de 8 plantes a été conçue et perfectionnée au fi…
Kiss the Ground | Netflix
Science experts and celebrity activists unpack the ways in which the earth’s soil may be the key to combating climate change and preserving the planet.
Sève de bouleau bio : la cure détox et drainage du corps
Alors que le printemps approche, c’est le moment de faire le grand ménage....dans notre organisme !

Cynthia D'Amours

Une simple fille qui tente de faire des choix plus consciencieux afin d'optimiser une qualité de vie saine et en santé à l'écart des toxines.

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.