Le cerveau et l'intestin : Les inséparables

Bien-être avr. 01, 2020

Le cerveau et l’intestin… bien plus que des cohabitants de l’organisme humain. Ce sont des amis qui discutent en permanence pour optimiser la vie de leur hôte!

Comment leur amitié est-elle possible?

Les petites bactéries créent des métabolites et ces signaux se promènent via la circulation sanguine, le système immunitaire, le système endocrinien et nerveux. Plusieurs études se pointent vers le nerf vague pour dire qu’il est la voie principale de liaison entre le cerveau et le système digestif.

microbiote expliquer

Quelle est l’essence de ce microbiote?

L’intestin et plus particulièrement notre colon possède son propre système nerveux, avec une paroi cellulaire munie de plus de 40 000 milliards de bactéries.

Qu’arrive-t-il sans lui ?

Plusieurs chercheurs découvrent qu’en l’absence de ce bijou qu’est le microbiote il serait possible qu’il y ait modifications des gènes cérébraux affectant la croissance neuronale, la formation des synapses et même une étanchéité moins importante dans la barrière hématoencéphalique ayant pour but de protéger le cerveau.

Quelles sont les bactéries efficaces pour le stress ?

Lactobacillus Helveticus
Bifidobacterium Longum
Une étude a été réalisée sur deux groupes de volontaires en santé sur une période de 30 jours, un groupe prenant un placébo et l'autre non. À la fin de l’expérience, le groupe « probiotique » se voyait vivre une réduction significative de stress et d’anxiété.

L’intestin abrite 95% des niveaux de sérotonines dans notre corps!

À la rescousse de l’autisme?

Les enfants autistes souffrent en grande majorité de problèmes digestifs (constipation, diarrhée), difficile d’en déduire quoi que ce soit sachant qu’il s’agirait peut-être de conséquences du trouble et non de causes, plusieurs professionnels s’entendent sur un fait : « Si le microbiote intestinal joue vraiment un rôle causal dans les symptômes autistiques, alors sa manipulation peut potentiellement être exploitée comme une approche thérapeutique pour améliorer les symptômes ou les troubles associés, dont les symptômes gastro-intestinaux. »

Corrélation entre Parkinson et microbiote?

Les personnes souffrant de la maladie de Parkinson auraient un microbiote différent de celui des gens en bonne santé. Ils auraient beaucoup moins de bactéries de la famille « prevotellaceae ». Le microbiote serait une nouvelle façon de noter la présence d’entérobactéries comme symptômes précurseur des gens souffrant de cette maladie et de dysfonctionnements gastro-intestinaux.

Espoir pour la Sclérose en plaques?

Plusieurs études ont démontré que le microbiote régule les gènes de la myélinisation (maturation des fibres nerveuses) du cortex préfrontal. Ces petits amis seraient donc une cible thérapeutique potentielle pour ce trouble, où les défenses immunitaires s’en prennent aux cellules chargées de la myélinisation du cerveau.

Chaque être humain abrite en son ventre 100 fois plus d’amies bactéries qu’il y a d’étoiles dans tout l’univers!

Prenez-en soin, nourrissez-le de bonnes choses!

Virginie G

Naturopathe qualifiée combinant science moderne et sagesse ancestrale pour offrir des outils pertinents à votre vitalité.

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.