Fertilité de l'homme en déclin.

Bien-être juin 18, 2020

Le compte des spermatozoïdes aurait baissé de plus de 52% en seulement 1/2 décennie... Alarmant n'est-ce pas? Mais pourquoi!

Quand nous parlons de fertilité, nous pensons tout de suite au rôle que la femme joue dans la phase de conception, mais nous oublions souvent que le rôle de l'homme est tout aussi important pour la santé du futur enfant.

Avez-vous déjà entendu parler d'épigénétique? C'est un sujet grandissant, que les scientifiques affectionnent de plus en plus et qui donne raison à la méthode globaliste des naturopathes. Quand on parle d'épigénétique, on parle d'environnement, on parle de l'influence de l'environnement sur l'expression de nos gènes, de notre génétique. La génétique n'est donc pas le seul facteur à considérer quand on parle de santé, ici de fertilité, il faut la voir dans son ensemble.  

Voici quelques facteurs à considérer pour favoriser la fertilité de l'homme et vous verrez que certains sujets toucheront aussi la santé fertile de la femme.

Chaleur et testicules

Qu'on parle de matériel à sous-vêtement qui ne respire pas, de boxers trop serrés, qui augmente la température des testicules et ainsi, diminue la qualité des spermatozoïdes. Qu'on aborde le sujet d'être assis trop longtemps et aussi, des portables sur la région pelvienne et qui maintiennent une chaleur constante non-favorable au développement sain des spermatozoïdes. Ou encore, des bains et des douches trop chaudes et trop longues... Ce sont tous des facteurs à ne pas sous-estimés qui peuvent avoir une réelle incidence sur la fertilité.

Alimentation et tour de taille

Être en surpoids influence la production d'hormones nécessaire à la fabrication de spermatozoïdes. L'alimentation est censé apporter des nutriments essentiels à la santé des gonades, mais de nos jours, il est facile de manger un peu trop, un peu trop de sucre, un peu trop de gras et de produits transformés. Une assiette riche en antioxydant permet d'améliorer les déplacements des spermatozoïdes et aussi leurs qualités (forme et force).  

Les plus importants nutriments pour la fertilité masculine : Oméga-3, Zinc, Coenzyme Q10, Sélénium, Carnitine, Vitamine C, Vitamine E...

Fertilité masculine - 5 Nutriments essentiels.
Une revue rassemblant 28 études sur 2 800 patients a démontré l’efficacité de certains nutriments sur la qualité des spermatozoïdes

Rythme de vie effréné

Quand nous sommes en période de stress, notre priorité n'est pas de se reproduire, mais bien de combattre la menace qui se trouve devant nous. Les réactions primitives de notre corps n'ont pas beaucoup changé depuis le temps, notre organisme ne sait pas faire la différence entre un employeur demandant et un mammouth menaçant. Il faut être disponible pour faire un enfant, il faut être disposé à le concevoir et à l'accueillir dans ce monde...

Pas de fumé pour bébé

S'il n'y a pas déjà assez de raisons pour arrêter de fumer, en voici une autre. La fumée influence directement la qualité des spermatozoïdes en diminuant leur quantités, leurs motilités et en les déformants, ce qui les rends moins forts pour réussir la grande quête à l'ovule fécondable.  

Même que le fait de fumer influencerait aussi la fertilité de la partenaire! Des études ont démontrés que la fumée secondaire augmenterait les risques de fausse-couche.

Emplois toxiques

Si vous avez de la difficulté à concevoir, prenez un moment pour penser à l'emploi que vous occupez et si ce travail peut avoir un impact sur votre fertilité. Les peintres, les vernisseurs, les fermiers, les soudeurs ou encore, les ouvriers métallurgistes sont plus à risque d'avoir une faible qualité des spermatozoïdes. Notre corps est en constante relation avec l'environnement, nous inspirons et absorbons de multiples molécules que notre organisme doit transformer et éliminer... Mais en surplus, il ira parfois les emmagasiner.  

Le but n'est pas de changer d'emploi, mais d'en prendre conscience et de compenser à d'autres endroits en favorisant de saines habitudes de vie. Peut-être que de porter des gants ou encore, un masque pourrait être une option envisageable dans le futur pour favoriser un terrain fertile.


Références

  1. Köhn FM, Schuppe HC. [Environmental factors and male fertility]. Urologe A. 2016;55(7):877-882. doi:10.1007/s00120-016-0150-1
  2. Gaur DS, Talekar MS, Pathak VP. Alcohol intake and cigarette smoking: Impact of two major lifestyle factors on male fertility. Indian J Pathol Microbiol. 2010;53(1):35-40. doi:10.4103/0377-4929.59180
  3. Benedict MD, Missmer SA, Vahratian A, et al. Secondhand tobacco smoke exposure is associated with increased risk of failed implantation and reduced IVF success. Hum Reprod. 2011;26(9):2525-2531. doi:10.1093/humrep/der226
  4. Salas-Huetos A, Bulló M, Salas-Salvadó J. Dietary patterns, foods and nutrients in male fertility parameters and fecundability: a systematic review of observational studies. Hum Reprod Update. 2017;23(4):371-389. doi:10.1093/humupd/dmx006

Virginie G

Naturopathe qualifiée combinant science moderne et sagesse ancestrale pour offrir des outils pertinents à votre vitalité.

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.